Pour tout joueur de guitare, le plus important est de voir l’auditoire savourer les mélodies qu’il produit avec son instrument. Toutefois, cela n’est possible que si le guitariste maîtrise correctement son instrument. Quels sont les exercices à faire quotidiennement pour arriver à un haut niveau de compétence ? 

Faire de l’échauffement avant chaque pratique

L’échauffement est le premier point essentiel à retenir par tout guitariste qui désire améliorer son doigté. Comme pour tous les autres instruments de musique, échauffer les doigts et les poignets rend ces parties plus malléables. 

A découvrir également : Comment trouver un hôtel pas cher en Italie ?

Cela permet au joueur d’éviter les blessures et d’améliorer l’agilité de ces membres pendant la pratique. Comme exercices d’échauffement, il vaut mieux privilégier la flexion et l’étirement des doigts pour détendre les articulations et les mettre en forme. Une fois cette étape franchie, le guitariste peut commencer par des accords très simples. La meilleure option est de jouer ces accords très simplement pour stimuler la circulation sanguine. 

Adopter des exercices sur la vélocité en guitare

La vélocité, ou la capacité à jouer rapidement et avec précision, est aussi un élément essentiel de la maîtrise de la guitare. Pour la développer, le guitariste peut incorporer de façon régulière des exercices de vélocité dans sa routine d’entraînement. 

A lire en complément : Où peut-on trouver un lapin extra nain?

En réalité, rien n’est plus simple. Il lui faut pratiquer les gammes (qu’il connaît), les arpèges et les motifs de picking à des vitesses de plus en plus rapides. Il peut, pour l’aider au début, utiliser un métronome pour maintenir un tempo constant. Cet outil lui permettra d’améliorer sa synchronisation et sa précision. 

En travaillant sur la vélocité, tout joueur sera en mesure de jouer des morceaux complexes plus facilement et avec confiance. Il faut noter que ce type d’exercices est traumatogène. Alors, il est indispensable de faire un échauffement en bonne et due forme pour préparer les poignets et les doigts aux efforts à fournir. 

Travailler la souplesse et la synchronisation des doigts

Un autre aspect crucial de la guitare est la souplesse et la synchronisation des doigts. À noter que ce qu’on appelle synchronisation à la guitare est le fait que le coup de médiator et la note appuyée soient bien simultanés lorsque le guitariste joue de son instrument. 

Dans ce cas précis, la note musicale qui en provient sonne clairement et l’auditoire perçoit nettement l’effet du médiator. En revanche, lorsque l’action simultanée échoue, il y a deux notes qui s’entrechoquent en produisant une impression désagréable. 

C’est même pourquoi des exercices de développement de la force et de la souplesse des doigts comme les trilles et les gammes descendantes sont fortement recommandés. Toutes ces recommandations ne sont pas compliquées à reprendre. 

Il suffit à chaque pratiquant de suivre les consignes comme celle d’utiliser leurs doigts dans des séries de notes non évidentes. Il s’agit là d’une astuce pour développer l’agilité des doigts puisqu’ils seront habitués à des enchaînements plus complexes. 

Quels exercices pour devenir très bon à la guitare ?